meilleur mutuelle

Un plafond de remboursement pour les lunettes

Depuis le début avril, les meilleures mutuelles ne peuvent plus fixer librement le prix des remboursements des lunettes. Les nouvelles règles imposent des plafonds et des planchers concernant la prise en charge : entre 50 et 470 euros (lunettes à verres simples) et entre 200 et 850 euros (pour les lunettes à verres complexes). Concernant les montures, elles ne seront plus remboursées au mieux que 150 euros. Aussi, le remboursement des équipements ne peut se faire que tous les 2 ans, excepté pour les enfants et les personnes soumises à une évolution de la vue. Dans ce cas, la garantie s’applique chaque année.

Ces nouvelles mesures sont valables pour les contrats renouvelés ou souscrits après le 1er avril 2015. Ceux qui sont couverts par un contrat collectif doivent s’adapter au plus tard en fin 2017. Si les organismes complémentaires ne se soumettent pas à ces règles, ils n’auront plus droit à certains avantages fiscaux relatifs aux ‘contrats responsables’.

L’État veut également arrêter l’inflation des tarifs des lunettes. Il constate que les consommateurs ne regardent pas les frais d’optique quand ils bénéficient d’un remboursement qui leur convient auprès de leur complémentaire santé. C’est à cause de cela que le niveau de pris en charge s’est grandement alourdi, allant de 56.8% à 71.5% en seulement 6 ans (de 2006 à 2012). Mais ce que les consommateurs ne savent pas c’est qu’ils en paient le prix fort, notamment par l’augmentation des primes d’assurances.

Les observateurs signalent que ces nouvelles dispositions risquent de ne pas faire baisser les prix. Ils estiment que la solution se trouve au niveau de la généralisation des complémentaires santé où celles-ci vont négocier avec les opticiens concernant la mise en application de prix plus faibles. Ces nouvelles règles ne risquent pas non plus d’apporter de gros changements sur les primes, car les organismes complémentaires doivent encore régler la généralisation des complémentaires santé en entreprise.

Du côté des dépassements d’honoraires, les contrats responsables n’offrent qu’une prise en charge jusqu’à 125% sur le prix de base de la sécu. Elle baissera à 100% à partir de 2017. Ces contrats ne couvriront donc plus que 56 euros (consultation d’un spécialiste). Enfin, la totalité du forfait hospitalier est prise en charge par les contrats responsables. Ceux-ci couvriront également la participation du souscripteur sur les tarifs de remboursement de l’Assurance maladie sur la totalité des dépenses en santé.