satya nadella microsoft

Microsoft investit 83 millions d’euros dans les jeunes pousses françaises

Lundi dernier, Satya Nadella s’est entretenu avec François Hollande dans le cadre de l’instauration du projet Microsoft pour les jeunes pousses de la French Tech.

Si Facebook, Intel, Samsung et d’autres grandes entreprises ont déjà créé des centres de recherche & développement en France, c’est maintenant Microsoft qui s’y met. Durant la visite du PDG du groupe dans l’Hexagone ce lundi à l’Élysée, il a indiqué faire un investissement à hauteur de 83 millions d’euros.

Un crédit pour l’innovation

D’abord, le géant américain proposera 70 millions d’euros sur 3 ans. Pour ce faire, il va collaborer avec beaucoup d’incubateurs ou accélérateurs français (Acceleo, Numa, Euratechnologies, Technowest…). Ce projet d’investissement pourrait profiter à 300 start-ups au cours de la première année.

La plus grande part de l’investissement sera utilisée comme crédits pour l’innovation. Les entreprises éligibles à ce projet auront accès à des bases de données, des solutions professionnelles de Cloud et d’autres solutions qui sont normalement payantes, mais proposées gratuitement. Microsoft a aussi annoncé qu’il comptait soutenir les jeunes pousses dans chaque phase de leur développement. L’objectif est de trouver des talents et des cibles pour une acquisition, et aussi de mettre en place des relations plus solides avec l’écosystème français.

Un investissement dans l’éducation

Les 13 millions d’euros vont être dédiés à un projet adopté avec l’Éducation nationale. Ce dernier sera signé ce 26 novembre. Il vise à promouvoir de déploiement du numérique au sein des établissements scolaires. Pour cela, Microsoft compte se baser sur Minecraft afin de favoriser l’enseignement du codage.

Cet investissement de Microsoft arrive juste au moment de la promotion de la French Tech. Ces derniers temps, on a constaté que de nombreux groupes ont été séduits par les compétences des ingénieurs français et la fiscalité incitative mise en place. D’ailleurs, Cisco a affirmé qu’il allait doubler son investissement en France, passant donc à 200 millions USD.